Dans la paracha de Vayétsé, nous voyons que Yaacov Avinou a fait un néder (vœu) assez étonnant. Qu'a-t-il dit à cette occasion, et comment le comprendre ? Lorsque nous servons Hachem, sommes-nous en droit d'espérer une récompense même dans ce monde ? Pourquoi ? Comment "permettre" à Hachem de nous faire du bien ? Réponse à travers des propos de Rav Bergman.