Dans les générations précédentes, les enfants ressentaient davantage l'autorité de leur parents, et ils leur témoignaient plus de respect. Ils étaient aussi habitués à fournir des efforts, même lorsqu'ils vivaient dans l'aisance matérielle, et ils étaient donc plus robustes. De nos jours, les enfants sont habitués à un certain confort et en les contraignant, on risque de les briser ou de susciter chez eux de la révolte. La contrainte est cependant nécessaire pour éduquer (comme nous le voyons notamment d'un Midrash concernant les Avot), mais elle ne doit pas être exercée n'importe comment. De nos jours, il est -par exemple- hors de question (et inutile) de l'exercer par la force...