Je sais que le sujet des agressions sexuelles est un sujet effrayant pour nous en tant que parents. Nous voulons tellement le meilleur pour nos enfants que parfois nous ne pouvons même pas parler ou même penser à un tel sujet. Malgré cela, une partie de notre rôle et responsabilité est de protéger nos enfants, mais évidemment sans leurs faire penser que le monde est un endroit dangereux. Il est donc important de nous donner, à nous-mêmes et à eux, des règles qui les aideront à être plus en sécurité sans pour autant nuire au sentiment de confiance dans leur environnement.

Pour protéger nos enfants, il est important qu'il y ait des limites claires.

Voici quelques limites pour nous les parents

1. Pendant que les parents sont occupés ou en train de prier, les enfants ne sont pas laissés seuls sans surveillance. Trouvez une solution créative mais les enfants ne restent pas sans surveillance, certainement pas dans une synagogue.
2. Si vous n'êtes pas chez vous parce que vous êtes invités ou que vous êtes dans un lieu public, accompagnez votre enfant aux toilettes.
3. Quand votre enfant vous raconte quelque chose qui lui est arrivé, assurez-vous de l'écouter et de valider ses sentiments. Acceptez ses sentiments même si vous n'êtes pas d'accord avec son comportement, de cette manière vous apprenez à votre enfant à reconnaître et à faire confiance à ses émotions afin d'identifier les situations dangereuses et de se protéger.
4. Soyez attentif aux situations où un adulte, ou un enfant plus âgé, est dans une relation avec votre enfant qui implique un investissement important ou offre des bonbons et des cadeaux.

Certaines limites que vous pouvez apprendre à vos enfants

1. Les bonbons ou cadeaux d'un inconnu sont complètement interdits.
2. Si votre enfant décide de changer de plan et d'aller jouer avec un autre enfant ou d'aller ailleurs que ce que vous avez convenu ensemble, ce n'est qu'avec votre permission et en coordination avec vous.
3. Les jeux entre enfants se font dans une pièce avec la porte ouverte.
4. Expliquez à votre enfant que si quelque chose est effrayant, embarrassant, ou crée une sensation d'inconfort, même si c'est un peu amusant, il est autorisé à dire non et à s'arrêter - même si la personne qui joue avec lui est un adulte ou un grand enfant, et même si tout le monde en profite et lui non.
5. On ne garde aucun secret envers ses parents. Personne n'a le droit de demander à un enfant de garder un secret envers ses parents.
6. Apprenez à votre enfant le plus tôt possible son nom de famille, son adresse et les numéros de téléphone où vous pouvez être joints. Vous pouvez également équiper l'enfant d'une carte qui listera ces détails.
7. Si votre enfant se trouve dans un lieu public et s'est perdu ou est tombé ou s'il lui est arrivé quelque chose et qu'il a besoin d'aide, apprenez-lui à demander l'aide d'une femme avec des enfants. C'est une étrangère à qui, en cas d'urgence, il est autorisé à demander de l'aide.
8. Apprenez à votre enfant à connaître son corps, y compris les parties intimes de son corps. Bien sûr selon son âge et sa capacité à comprendre. N'ayez pas honte d'appeler les organes génitaux par leurs noms. S'ils existent, ils ont un nom (comme la main et le pied...). Un enfant qui connaît de près son corps sait plus rapidement reconnaître si quelqu'un le touche de manière interdite.
9. Personne (sauf papa et maman) n'a le droit de toucher son corps sans permission. Et même avec permission, personne n'a le droit de le toucher dans ses parties intimes.
10. Si quelque chose arrive à votre enfant, que quelqu'un l'a touché ou blessé, apprenez-lui les quatre règles pour se défendre : dire NON, crier, s'enfuir et raconter à ses parents !

Ces règles sont conçues pour vous donner, à vous et à votre enfant, une base de confiance. Et bien entendu, votre présence à voir ce qui se passe dans sa vie et le protéger.

Judith Lévy (Conseillère parentale pour la petite enfance, Thérapie dyade parent-enfant)