Dans la vie, il y a des gros lots que l’on rate parfois, par manque de conscience. 

Le bon Zivoug (trop jeune ?!?), une opportunité dans les affaires (trop risquée ?!?), le bon moment pour faire la paix (trop dur ?!?), le bon Rav pour commencer sa Téchouva (trop tôt ?!?), les bonnes réponses pour passer à la phase supérieure (trop vraies ?!?) et ainsi de suite.

Dans ce contexte, on peut vraiment dire que lorsque ces formes de Jackpots se présentent à nous, il y en a qui sont « pour » les remporter (ceux qui disent « oui » à ces questions de la vie et qui foncent), et d’autres qui sont « contre » (ceux qui se terrent dans la peur d’échouer et remettent sans cesse à plus tard).

D’un point de vue extérieur, faire partie de la seconde catégorie paraît complètement dingue. Pourtant, cela nous concerne quasi tous les jours, mais nous ne le voyons pas, n’en avons pas conscience.

Tenez, un des Jackpots que nous pourrions remporter chaque jour, et même plusieurs fois pour les plus consciencieux, c’est notre façon de prier.

N’est-ce pas que lorsque l’on prie le Roi des rois, on prie pour nos plus proches dans la plupart des cas, et pour nous-mêmes le plus souvent ? Nous sommes centrés sur notre petit cercle.

Ok. 

En réalité, ce qui pourrait nous rapporter gros chaque jour, ce serait de pouvoir prendre part au plus beau joyau de l’un des trésors d’Hachem, j’ai nommé la Ahavat Israël. Prendre part dans l’amour que l’on porte à notre peuple dans son ENSEMBLE, dans nos Téfilot.

En un mot, il s’agit de faire passer en premier les besoins et souffrances des autres, avant les nôtres.

Par exemple, si l’on prie pour ses enfants, dire plutôt « Hachem, Toi Tu protèges TOUS les enfants de notre Klal, je T’en supplie. Et parmi eux, untel et untel. »

En réalité, nous sommes chacun et chacune purement connectés néchamiquement, la preuve ? Combien on ressent du bonheur en croisant un juif dans un endroit ou l’on se sentait seul au monde (par exemple, dans un Beth ‘Habad en Chine !). Ou encore, combien notre souffrance est intense lorsque l’on entend qu’un Juif a connu de douloureuses épreuves ?

Et c’est de là qu’émergent justement nos plus belles prières, lorsque l’on est touché en plein cœur.

Le cœur du ‘Am Israël équivaut à notre cœur à nous. Pour quelles raisons ?

Car, comme l’explique le Maharal de Prague, le peuple Juif n’est pas une somme de quelques millions d’individus, mais une entité en elle-même, tel un corps humain. Chaque vibration sur ce corps retentit comme un détonateur sur chacun de ses membres.

La Téfila pleine de compassion pour les autres, empreinte de Ahavat Israël, requiert ainsi une puissance très exceptionnelle. Hachem y est extrêmement sensible et nous paye très cher pour cela !

C’est la raison pour laquelle les Sages de la Grande Assemblée (Anché Knesset Haguedola) ont utilisé la première personne du pluriel dans le moment si exclusif d’entrevue particulière avec le Boss, la ‘Amida (« Guéris-nous et nous serons guéris », etc.). Pour nous faire mériter ce salaire-là, aussi.

Alors, voulez-vous le piston final pour faire décoller vos prières à la vitesse de la lumière ? 

Et c’est le grand Rav Dessler qui nous le délivre : « Tout individu qui prie pour la communauté entière… ses prières valent sous cette forme mille fois celles de mille individus qui auraient prié pour eux-mêmes uniquement. Sa prière s’en trouve plus pure, car elle est débarrassée d’intérêts personnels, et l’esprit communautaire s’en trouve aussi renforcé. » (Mikhtav Méeliahou).

C’est en usant de ce cette sagesse que l’on a pu voir autour de nous plusieurs exemples de réalisation de ce doux précepte (des amies mariées depuis des années, sans avoir eu la chance d’enfanter, ont prié l’une pour l’autre, et ont été exaucées dans le même temps ! Idem pour des guérisons !).

Le ‘Am Israël est vraiment unique en son genre… il est bon et plein de chaleur.

Et si nous organisions une grande chaîne de prières que l’on attend à titre personnel, mais formulées à destination des autres ? Qui serait partante pour la prendre en charge avec Torah-Box ?

Encore un Jackpot à gagner, on attend la gagnante qui se proposera d’organiser cette chaîne ;-)