Les autorités jordaniennes ont décidé de fermer l’accès à la tombe d’Aharon Hacohen après une prière qualifiée d’ « illégale », au cours de laquelle des pèlerins israéliens avaient apporté un Séfer Torah.

Les personnes souhaitant péleriner Aharon Hacohen en Jordanie devront dorénavant prévoir de se munir d’une autorisation. La Jordanie a en effet pris la décision de restreindre très fortement l’accès au Kéver d’Aharon suite aux Téfilot qualifiées d’ « illégales » d’étudiants kabbalistes du Rav Dov Kook de Tibériade.

Alors que la Jordanie refuse depuis des décennies de munir le site d’objets de culte juifs, les étudiants ont introduit un Séfer Torah sur le Kéver le jour de sa Hiloula, jeudi dernier veille de Roch ‘Hodèch Av. En effet, la hiloula s’est tenue un jour de lecture de la Torah, et le Rav Dov Kook ayant constaté que plusieurs de ses étudiants prévoyaient de s’y rendre, a craint qu’ils ratent la lecture de la Torah. Il leur a confié son propre Séfer Torah, que les étudiants ont placé dans un sac alimentaire afin de le dissimuler aux forces de l’ordre jordaniennes.

Le ministre du Waqf (affaires islamiques et lieux saints) administrant, outre les affaires cultuelles en Jordanie, le Mont du Temple à Jérusalem, a fermé le site après la diffusion d’une vidéo sur le site par les pèlerins sur Internet. Le ministre, Abdul Nasser Moussa Abou al-Basal, a fait savoir que pas moins de 500 israéliens se sont rendus en ce jour en Jordanie, sans coordination ni autorisation de prier. Les médias jordaniens évoquent même des « cérémonies religieuses talmudiques » (sic) sur la tombe. En contact avec les autorités jordaniennes, le ministère des Affaires étrangères d’Israël enquête sur cet « incident ».

Les pèlerins d’Aharon haCohen effectuent un voyage long et complexe, fatiguant aussi, comprenant deux heures de montée sur une montagne escarpée dont une partie à dos d’âne avant de rejoindre le Kéver. Espérons que ce site saint, ainsi que beaucoup d’autres situés dans des endroits parfois inamicaux, soient dans un avenir proche accessible à tous.

Voir la vidéo Télécharger la vidéo

Voir la vidéo Télécharger la vidéo