Dans la paracha de Béha'alotekha, deux pessoukim se  trouvent entre deux "noun". De quoi parlent-ils ? Pourquoi ont-ils été mis entre "crochets" ? Que disent les 'Hakhamim à ce propos ? Pourquoi avoir choisi spécialement la lettre noun pour indiquer que les deux versets ne sont, apparemment, pas à leur place ? Pourquoi avoir "renversé" cette lettre, au lieu de l'écrire normalement ? Pourquoi avoir intercallé, entre les deux noun, précisément les pessoukim qui s'y trouvent ? En quoi les mots des 'Hakhamim rapportés vers le début de ce cours (léhafsik ben pour'anout lépour'anout) sont-ils étonnants ? Réponse à ces questions à travers un passage de la Guémara Berakhot concernant des pessoukim du Achré Yochvé Vétekha, et rappelant l'importance de ne jamais se laisser abattre par les difficultés.