Ce cours rappelle (à travers des mots de Chir Hachirim, de Michlé, de parachat Vayikra et de parachat Choftim) l'importance de ne mépriser aucun juif, quelles que soient les avérot qu'il a pu faire, mais au contraire de le juger favorablement, de prier pour lui et de défendre sa cause auprès d'Hachem.