Aujourd'hui à Paris
07:10 : Mise des Téfilines
08:12 : Lever du soleil
13:36 : Heure de milieu du jour
18:59 : Coucher du soleil
19:44 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 18 Octobre 2019 à 18:37
Sortie du Chabbath à 19:42

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Combien de rapports minimum avec sa femme ?

Rédigé le Mardi 13 Septembre 2016
La question de Laurent F.

Bonjour Rav,

Est-on obligé d'avoir une fréquence ou une quantité de rapport avec sa femme ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16740 réponses

Bonjour,

1. De nos jours, lorsque la femme n’est pas Nidda, le minimum conseillé selon la Halakha est : deux fois par semaine. Une fois le Chabbath et une fois en semaine.

Voir le second Biour Halakha, sur Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 240.

2. Si la femme a des besoins supplémentaires, il est possible de rajouter encore deux fois en semaine [Chabbath, plus trois fois en semaine].

Le besoin de la femme n’est pas toujours facilement perceptible ; il y a certains signes annonciateurs qu’il ne faut pas manquer.

Voir Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 240, Halakha 1.

3. Il en est de même lorsque la femme est en période de grossesse.

4. Si cela ne suffit pas, il est conseillé de contacter un Rav compétent pour savoir s’il est possible de rajouter sur ce qui est mentionné.

Voir Pisské Techouvot, chapitre 240 [disponible uniquement dans certains points de vente], passage 7.

Voir Michna Broura, chapitre 240, passage 2.

5. Si l’homme a des besoins supplémentaires, il est possible de rajouter encore deux fois en semaine [Chabbath, plus trois fois en semaine].

6. Si cela ne suffit pas, il est conseillé de contacter un Rav compétent pour savoir s’il est possible de rajouter sur ce qui est mentionné.

7. Si l’homme ressent que les rapports avec sa femme l’éloignent de la 'Avéra [visions interdites, pensées interdites, etc.], c’est, à chaque fois, une Mitsva. Bien entendu, il faudra prendre en considération l’état de sa femme et étudier davantage notre sainte Torah, car c’est uniquement l’étude qui est en mesure de purifier les pensées et les actes.

Voir Choul’han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 240, Halakha 1, Rambam, Hilkhot Issouré Bia, chapitre 22, Halakha 21 et Hilkhot Déot, chapitre 4, Halakha 19.

8. Le soir du Mikvé, c’est une obligation.

9. Si la femme a des périodes de pureté plus courtes que la normale, il va sans dire que les données ci-dessus peuvent changer.

10. Lorsque le mari part en voyage, il y a certaines obligations en vigueur.

11. Lorsque la femme part en voyage, il peut également y avoir certaines obligations.

Voir Michné Halakhot, volume 9, question 177 et Pisské Techouvot, chapitre 240 [disponible uniquement dans certains points de vente], fin du passage 6 et note 56.

A ce sujet [paragraphes 10 et 11], il faut contacter un Rav.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur