Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:32 : Lever du soleil
12:43 : Heure de milieu du jour
16:53 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 13 Décembre 2019 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:49

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Comment plaire à sa femme ?

Rédigé le Mercredi 20 Juillet 2016
La question de Ilan T.

Chalom Rav,

Comment un mari peut plaire à sa femme ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17393 réponses

Bonjour,

Si vous désirez savoir comment un mari peut plaire à sa femme, voici quelques idées :

1. Le mari doit avoir « constamment » le sourire aux lèvres.

2. Eviter de faire des remarques. Exprimer plutôt des souhaits.

3. Faire des compliments. Pour ne pas manquer à ce devoir, se fixer un nombre de compliments tous les 2 jours. Exemples : Le café est bon ! - La maison est propre ! - Heureusement que tu m’as donné ce conseil ! - Ton chemisier te va à merveille ! - Ton parfum sent bon ! - Ton nouveau foulard est très joli ! - Ta perruque est bien coiffée ! - C’est très bon, refais ce plat, la semaine prochaine ! - Quelle belle table, cela fait plaisir ! - La couleur des assiettes s’accorde bien avec celle des serviettes ! - As-tu besoin de …?, Je vais faire des courses ! [C’est une forme de compliment], etc.

4. Avoir des habits propres et soignés.

5. En étant au travail ou au Kollel, appeler sa femme pour dire quelques mots affectueux et caressants.

6. Une fois par semaine : se déconnecter de son entourage [extinction des téléphones !] et réserver une heure [60 minutes] pour une promenade ou une discussion amicale et passionnante.

7. Etre suffisamment sensible pour écouter ce que sa femme ne dit pas explicitement et, à plus forte raison, pour écouter ce qu’elle dit. Si elle élève le ton, c’est qu’il s’agit d’une situation de grande urgence.

8. Ecouter ne signifie pas uniquement tendre l’oreille ou être prêt à entendre. Cela signifie surtout : combler, répondre et satisfaire [bien entendu après réflexion et dans la mesure du possible].

9. Lorsque la femme fait des achats, le mari choisira [de temps à autres] un ou deux produits et dira : "Tiens, çà c’est une bonne idée", "Ce produit est très frais", etc.

10. Un mari doit faire sentir à sa femme qu’il est bon et agréable de se trouver dans la maison [même si certaines choses lui déplaisent. Avec le temps, elle prendra plaisir à satisfaire ses envies].

11. Les cadeaux sont vivement conseillés, quelle qu’en soit la valeur : une fois par mois.

12. Durant la période des menstruations, la femme n’a pas le moral. Ce n’est pas anormal, c’est hormonal.

13. Mettre la main à la pâte. Il faut participer aux différentes tâches de la maison : nettoyer, ramasser, ranger, lever, pousser, tirer, laver, réparer, étendre, régler, acheter, changer, ouvrir, fermer, parler, porter, supporter, etc.

14. Ceci est d’autant plus indispensable et apprécié, à l’approche du Chabbath et des fêtes.

15. Un mari ne se conduisant pas de la sorte est considéré par nos Sages comme un animal « cruel » et « sauvage ». Voir Talmud Pessa’him 49a - 49b.

16. Un mari pensant que c’est une exagération, se rendra compte de la véracité de ces dires en écoutant les « souhaits » de sa femme.

17. Chanter à la maison.

18. Raconter des histoires à la table du Chabbath.

19. En entrant chez soi, le mari doit saluer sa femme avec une bonne humeur et le sourire aux lèvres, même si la situation générale n’est pas brillante. Ce n’est pas toujours aisé, mais les efforts sont rentables. Il en est de même le Chabbath, au retour du Beth-Haknesset.

20. Si la femme verse une seule larme, le mari a manqué sa mission. Il doit se remettre en question.

21. La femme ne pleure jamais « pour rien ». Parole d’honneur ! Elle ne dit pas toujours ce qu’elle ressent. C’est uniquement en cas "d’explosion", que les choses surgiront.

22. Si le mari assiste aux Téfilot et écoute la Birkat Cohanim, ils seront bénis.

23. Une femme doit être assurée que son mari sera toujours à ses côtés pour la défendre, l’aider et satisfaire ses besoins. En cas d'impossibilité, des paroles sages et éloquentes pourront faire l'affaire.

24. Budget : faire en sorte que sa femme ne soit jamais dans le besoin.

25. Ne jamais laisser croire sa femme qu’elle est seule à supporter une quelconque situation.

26. Lire cette liste deux fois par mois.

Ce n’est pas un hasard si la valeur numérique du nom d’Hachem est équivalente au numéro de ce paragraphe.

27. La femme apprécie énormément lorsque son mari consomme avec appétit ce qu'elle cuisine. Si le mari rencontre certaines difficultés insurmontables à consommer ce qu'elle prépare, qu'il prie pour avoir une idée ingénieuse lui permettant de ne pas la faire souffrir. Mieux vaut "s'étouffer" que de la blesser au vif. Pour la suite : des paroles sages et rassurantes feront l'affaire.

Chacun de ces paragraphes peut faire l’objet de plusieurs conférences.

Je suis à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

P.S : cliquez-ici pour savoir comment plaire à son mari.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur