Le mois de Elloul est certes un moment de préparation aux Yamim Noraim (jours redoutables), mais il est aussi une période durant laquelle Hachem est particulièrement "accessible". Les Séfarim (livres) donnent de nombreux conseils pour progresser dans le service divin, et parmi eux la Guémara (dans Kiddoushine) dit que l'homme doit toujours se considérer comme étant à moitié coupable et à moitié innocent. En quoi cette affirmation est-elle étonnante ? Que dit Rav Israël Salanter à ce propos ? Comment arriver, selon lui, à mettre en pratique ce principe ? Réponse à cette dernière question à partir d'un commentaire du Rambam qui explique ce qu'il faut pour être un tsadik...