Alors que le Rav Lev Kalmanovitch n'était encore que bébé, il grandit dans une maison pauvre financièrement, mais pleine d'amour pour la Torah. Ses parents accordaient en effet une importance sans pareille à la Torah, et vivaient l'entrée de leur fils au 'héder avec une rare émotion. Et plus l'enfant grandissait, plus l'émotion s'intensifiait. Cette émotion atteint son comble le jour où ils reçurent un mot de l'enseignant de leur cher Leïbele, leur annonçant que leur fils était désormais capable d'étudier la Guemara. Et pour pouvoir payer à leur fils ce précieux livre, ils firent chacun des efforts hors du commun...