c Question au Rav : Entre mon travail et mes études, pas le temps pour la maison !

Entre mon travail et mes études, pas le temps pour la maison !

Rédigé le Jeudi 12 Janvier 2017
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je travaille et fais des études en même temps pour pouvoir assurer la Parnassa plus tard.

Cependant, ma maison ne ressemble à rien, les repas ne sont presque pas présents...

Mon mari n'est pas heureux et me reproche de ne pas être une femme normale et que je cours au divorce.

Lui étudie, et tout le reste repose sur moi... Cela fait 2 ans que l'on est marié, et nous avons un enfant.

Qu'en pensez-vous ? Que faudrait-il que je fasse ?

Mon mari me dit que je dois refaire ma Hadrakha (préparation) du mariage !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27714 réponses

Bonjour,

Vous écrivez :

« Je travaille et fais des études en même temps, pour pouvoir assurer la Parnassa plus tard ».

Remarque :

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Vous écrivez, ensuite :

« Cependant, ma maison ne ressemble à rien, les repas ne sont presque pas présents... Mon mari n'est pas heureux et me reproche de ne pas être une femme normale et que je cours au divorce ».

Réponse :

D’une part, il ne peut pas vous en vouloir car vous ne pouvez pas être « au four et au moulin ».

Il doit être fier d’avoir une femme capable de faire des études, et qui, parallèlement, accepte de travailler.

S’il désire une maison exemplaire avec des repas de chef, servis lorsqu’il en a l’envie, il doit renoncer à son désir de vous voir apporter la Parnassa.

Mais d’autre part, une telle atmosphère n’est absolument pas acceptable. Il faut trouver une solution.

Vous écrivez :

« Lui étudie, et tout le reste repose sur moi... Cela fait 2 ans que l'on est marié, et nous avons un enfant. Qu'en pensez-vous ? Que faudrait-il que je fasse ? Mon mari me dit que je dois refaire ma Hadrakha (préparation) du mariage ! »

Réponse :

A vrai dire, si votre mari étudie la Torah [et même s’il ne l’étudiait pas], il ne doit pas s’exprimer ainsi lorsqu’il s’adresse à vous.

Comme mentionné précédemment, « Il doit être fier d’avoir une femme capable de faire des études, et qui, parallèlement, accepte de travailler. S’il désire une maison exemplaire avec des repas de chef, servis lorsqu’il en a l’envie, il doit renoncer à son désir de vous voir apporter la Parnassa ».

Il doit être patient, reconnaissant et, surtout, souriant et accueillant.

De toute urgence : je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique - Question au Rav - de Torah-Box, tous les jours de 09h30 à 00h30. Au 01.80.20.5000, à partir de la France ou au 03.721.90.85, à partir d'Israël.

J’ai le devoir et l’obligation d’accomplir la Mitsva consistant à vous proposer de l’aide.

Si cela ne vous dérange pas, faites lire cette réponse à votre mari.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN