c Question au Rav : Faire la Hachkava pour une femme

Faire la Hachkava pour une femme

Rédigé le Lundi 25 Mai 2015
La question de Danielle M.

Bonjour Rav,

Mon père est mort le jour de Chavou'ot.

Des rabbins disent que je ne peux pas faire de Hachkava ce jour, et d'autres soutiennent le contraire.

Je suis la seule fille survivante de mes parents.

Mes enfants peuvent-ils faire cette prière ?

Certains disent que les petits-enfant ne sont pas associés tant que les parents sont vivants.

Je suis pratiquante traditionnelle, et je m'y perds avec tant d'avis contradictoires.

Merci de vos réponses.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27695 réponses

Bonjour,

Nous sommes profondément touchés à l'écoute de cette si triste nouvelle.

Qu'Hachem soit avec vous et que vous puissiez retrouver une vraie consolation, rapidement.

En ce qui concerne votre question :

1. La Hachkava, la Hazkarat Néchamot ou Yizkor, est une prière en faveur des proches ayant disparu. On y implore la miséricorde divine pour qu'ils puissent mériter le bien et être épargnés des accusations des anges du mal.

2. Il est habituel de donner une somme d'argent à la Tsédaka afin d'augmenter les mérites du proche.

3. Cette somme ne doit pas être donnée durant le Chabbath ou les fêtes, mais uniquement après.

4. Il est habituel de réciter la Hachkava, la Hazkarat Néchamot ou Yizkor, à certaines périodes de l'année [cela varie selon les communautés] : Chabbath, après la lecture de la Torah, à Yom Kippour, durant les fêtes : le dernier jour de Pessa'h, à Chavou'ot, le dernier jour de Souccot, le dernier jour de Pessa'h etc.

Dans votre cas :

5. Le Passage de Yizkor peut être récité par les enfants du proche disparu, donc il vous est possible de le réciter. Même les petits-enfants peuvent le réciter, mais au lieu de dire "Avi" - "mon père", ils devront dire "Sabi" - "mon grand-père".

6. Il n'est pas nécessaire de rassembler dix personnes pour réciter cette prière.

7. Lorsque Yizkor est récité au Beth-Haknesset, en public, ceux dont les parents sont vivants doivent sortir. Mais il leur est absolument possible de le réciter en privé ou de transmettre le prénom de votre papa à l'une des personnes qui le récitera.

8. Il est habituel de réciter la Hachkava après l'enterrement. Mais si vous ressentez le besoin de prier pour votre papa auparavant, il vous est absolument possible de le réciter en privé.

9. Le meilleur bien que l'on puisse faire à l'un des parents ayant disparu est l'accomplissement des Mitsvot : dans le Ciel on dira : "Voyez, cette personne a donné naissance à une fille qui pratique les Mitsvot, quel mérite ! Faisons-le rentrer de suite dans le Gan Eden !!!"

10. Dès aujourd'hui, étudiez les lois du Chabbath et de la Cacheroute des aliments, ainsi que les lois de la Tsniout et de la pureté familiale. Que vos enfants fassent de même. Votre papa n'aura pas de mots pour vous remercier.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN