c Question au Rav : Je ne supporte plus que ma femme respecte Nidda !

Je ne supporte plus que ma femme respecte Nidda !

Rédigé le Jeudi 3 Décembre 2015
La question de Anonyme

Cher Rav,

Je suis marié depuis une quinzaine d'années, j'ai des enfants merveilleux, et je ne suis pas très pratiquant. Je mange Cachère, je mets les Téfilines tous les jours, mais je ne suis pas Chomer Chabbath.

Ma femme en revanche, que j'aime très fort, est plus ancrée dans la religion.

Depuis que nous sommes mariés, ma femme a pris la décision de manger exclusivement Cachère, de faire toutes les fêtes, Chabbath, et ceci ne me dérange pas du tout.

En revanche, depuis quelques années maintenant, elle a décidé toute seule d'attendre une semaine après ses règles qui sont déjà très longues (environ sept jours) avant tout rapport avec moi. Ceci me dérange énormément, j'ai énormément de mal à vivre avec, et je suis sûr que cela va nous éloigner.

Je sais d'avance que vous cautionnerez sa décision, mais moi je ne peux plus.

Je prends sur moi depuis quelques années (5-6 ans), et si je suis encore là, c'est vraiment parce que je tiens à elle.

Ma question est la suivante : que dois-je faire, vivre avec cela ou la quitter ?

Ne me dites pas de me rapprocher de la religion, plus ça va et plus je m'en éloigne.

Je sais que de son côté elle en a déjà parlé à quelqu'un qui lui aurait conseillé de me convaincre. Je n'arrive pas à comprendre que, dans une situation pareille où l'on peut parler de séparation, l'on reçoive de tels conseils.

Mon cher Rav, je suis très très croyant, et c'est pour cela que je me suis dit qu'il fallait prendre sur moi, mais malheureusement je ne peux plus.

J'attends vraiment un conseil.

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Bonjour,

Je reprends votre question afin d'y répondre le plus précisémment possible.

" Cher Rav,

Je suis marié depuis une quinzaine d'années, j'ai des enfants merveilleux, et je ne suis pas très pratiquant. Je mange Cachère, je mets les Téfilines tous les jours, mais je ne suis pas Chomer Chabbath.

Ma femme en revanche, que j'aime très fort, est plus ancrée dans la religion.

Depuis que nous sommes mariés, ma femme a pris la décision de manger exclusivement Cachère, de faire toutes les fêtes, Chabbath, et ceci ne me dérange pas du tout."

Réponse : Pourvu que tous les hommes du monde puissent souffrir uniquement de tels désaccords au sein de leur foyer.

"En revanche, depuis quelques années maintenant, elle a décidé toute seule d'attendre une semaine après ses règles qui sont déjà très longues (environ sept jours) avant tout rapport avec moi. Ceci me dérange énormément, j'ai énormément de mal à vivre avec, et je suis sûr que cela va nous éloigner."

Réponse : Réfléchissons correctement. Je ne pense pas que votre femme fera marche arrière. Je ne pense pas, également, qu'en vous séparant de votre femme, la situation sera meilleure. Bien au contraire. Je vous conseille, donc, de bien tirer profit des deux semaines qui sont à votre disposition afin de ne pas trop souffrir d'un manque pendant la période des menstruations. Sortez ensemble, discutez, etc. Faites de même durant la période de séparation. Si des millions de juifs dans le monde suivent ces règles divines, c'est qu'elles sont supportables et surtout, grandement profitables.

"Je sais d'avance que vous cautionnerez sa décision, mais moi je ne peux plus.

Je prends sur moi depuis quelques années (5-6 ans), et si je suis encore là, c'est vraiment parce que je tiens à elle.

Ma question est la suivante : que dois-je faire, vivre avec cela ou la quitter ?"

Réponse : Vous devez vivre avec cela et vous vivrez grâce à cela !!!

"Ne me dites pas de me rapprocher de la religion, plus ça va et plus je m'en éloigne."

Réponse : vous êtes libre de faire ce que bon vous semble. Mais en ce qui concerne les lois en question, je vous en prie, écoutez-la.

"Je sais que de son côté elle en a déjà parlé à quelqu'un qui lui aurait conseillé de me convaincre. Je n'arrive pas à comprendre que, dans une situation pareille où l'on peut parler de séparation, l'on reçoive de tels conseils. 

Mon cher Rav, je suis très très croyant, et c'est pour cela que je me suis dit qu'il fallait prendre sur moi, mais malheureusement je ne peux plus.

J'attends vraiment un conseil."

Réponse : Apparemment, ce sont les seules difficultés que vous rencontrez avec votre épouse. Je vous conseille vivement d'être conscient du fait qu'il n'existe pas de couple ne connaissant pas de conflits, de désaccords, et d'incompatibilité, voire, bien plus que cela. Vous êtes, donc, du bon côté. Soyez-en conscient.

Je suis à votre entière disposition pout toute question supplémentaire.

Pour cela, je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique Question au Rav de Torah-Box, tous les soirs de 20h30 à 22h30 - heure française. Au 01.80.20.5000 à partir de la France ou au 03.721.90.85 à partir d'Israël.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

N.B.

Transmettez-moi votre prénom ainsi que celui de votre maman, je vais prier afin que vous ressentiez le plus grand plaisir à respecter les lois de notre sainte Torah.

 

Dans l'attente de vous lire à nouveau ou de vous avoir au bout du fil, veuillez agréer l'assurance de mes plus parfaites salutations.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN