Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Mon mari est indifférent lorsque je ne suis pas Nidda !

Rédigé le Vendredi 27 Janvier 2017
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J'ai entendu dans un cours qu'un homme distant et indifférent envers sa femme en période de Nidda uniquement signifie qu'il la désire mais qu'il ne l'aime pas.

Or, je voulais savoir, dans le cas contraire, c'est-à-dire lorsque le mari est beaucoup plus chaleureux et gentil en période de Nidda mais complètement indifférent lorsque la femme n'est pas Nidda (hormis le soir du Mikvé), qu'est-ce que cela signifie ?

En effet, si je vous pose cette question, c'est parce que cela fait plusieurs mois que je me rends compte que mon mari est étrangement plus distant lorsque je ne suis pas Nidda ! Je trouve étonnant que mon mari soit vraiment totalement différent dans sa manière de parler lorsque je ne suis pas Nidda : moins doux, plus indifférent.

Que dois-je penser ? Est-ce normal ?

Parfois, je m'étonne à espérer être rapidement Nidda pour retrouver cette relation "fusionnelle".

Est-ce une peur de son côté ? Dois-je lui en parler ? Et si oui, comment le lui dire sans qu'il ne se sente blessé ?

Merci d'avance de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23206 réponses

Bonjour,

La réponse à certaines de vos questions dépend de certains facteurs, non précisés dans l’énoncé de votre message.

Essayons, cependant, d'y répondre.

Vous écrivez :

"J'ai entendu dans un cours qu'un homme distant et indifférent envers sa femme en période de Nidda uniquement signifie qu'il la désire mais qu'il ne l'aime pas. Or, je voulais savoir, dans le cas contraire, c'est-à-dire lorsque le mari est beaucoup plus chaleureux et gentil en période de Nidda mais complètement indifférent lorsque la femme n'est pas Nidda (hormis le soir du Mikvé), qu'est-ce que cela signifie ? En effet, si je vous pose cette question, c'est parce que cela fait plusieurs mois que je me rends compte que mon mari est étrangement plus distant lorsque je ne suis pas Nidda ! Je trouve étonnant que mon mari soit vraiment totalement différent dans sa manière de parler lorsque je ne suis pas Nidda : moins doux, plus indifférent. Que dois-je penser ? Est-ce normal ?"

Réponse :

Non, ce n’est absolument pas normal.

Vos questions qui suivent sont :

« Est-ce une peur de son côté ? Dois-je lui en parler ? Et si oui, comment le lui dire sans qu'il ne se sente blessé ? »

Réponse :

1. Lorsqu’un couple traverse de telles situations, le meilleur moyen de trouver une solution est d’engager des pourparlers autour d’une belle table, bien dressée [à un moment où les enfants ne sont pas présents].

2. Dorénavant, ce sera à vous de faire les premiers pas afin de voir si votre mari ne rencontre pas des difficultés à avancer plus loin que durant votre période de Nidda.

3. Tous les jours et au moment de l’allumage des bougies du Chabbath, priez Hachem pour que ce souci disparaisse. Il n’y a aucune raison qui vous empêchera d’être éclairée.

4. Quoi qu’il en soit, je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique - Question au Rav - de Torah-Box, tous les jours de 09h30 à 00h30. Au 01.80.20.5000, à partir de la France ou au 03.721.90.85, à partir d'Israël, afin d’apporter des précisions supplémentaires.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN