Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Mon mari manque de crainte du Ciel !

Rédigé le Lundi 12 Septembre 2016
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je voudrais savoir si c'est la bonne chose à faire que de prier pour la Yirat Chamayim (crainte du Ciel) de mon mari ?

En effet, sachant que "tout vient du ciel, sauf la crainte du Ciel", je me demande si c'est ce qu'il faut faire.

Je ressens chez lui un manque de Yirat Chamayim, que ce soit dans le respect des Halakhot, les Brakhot, la Tsniout, la manière de parler des gens...

Ce qui me dérange terriblement c'est surtout l'image que ça donne à nos enfants ! Avec la Yéridat Hadorot (chute des générations), je tremble pour eux... Je me dis que si les parents donnent cette image, qu'est-ce que ça va être eux !

Que dois-je faire pour améliorer la situation ?

Merci infiniment pour votre aide !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23206 réponses

Bonjour,

Vous posez une excellente question.

Mais il y a des dizaines de preuves dans le Talmud et les Midrashim desquelles il ressort qu’il est absolument possible de prier pour la spiritualité de l’autre.

Ceci est une vérité incontestable.

Dès aujourd’hui, cessez de lui faire des remarques et suivez la procédure suivante.

Faites votre maximum [vous !] pour vos enfants et laissez Hachem s’occuper du reste.

Rivka Iménou, Ra’hel Iménou, et Léa Iménou ont grandi dans la maison des plus grands Récha'im de l’histoire du monde, et pourtant, elles sont les plus grandes Tsadékèt de notre peuple.

Si votre mari n’étudie pas au moins une demi-journée, contactez-moi par le biais du service téléphonique « Question au Rav » de Torah-Box. Tous les jours de 09h30 à 00h30. Au 01.80.20.5000, à partir de la France ou au 03.721.90.85, à partir d'Israël.

1. Vous allez commencer par réciter les Téhilim 27, 121, et 130, durant 40 jours de suite.

Avant la récitation du Téhilim, vous allumerez une bougie et vous direz :"Elaha Démeïr Anéni, Elaha Démeïr Anéni".

Chabbath et fêtes : pas de bougie.

2. Vous allez acheter un livre sur les lois du Chabbath.

Tous les jours, réservez 10 minutes [600 secondes] d'étude, et appliquez à la lettre ce que vous apprenez.

3. Avant de consommer quoi que ce soit, récitez la Brakha mot à mot et à haute voix.

4. N'oubliez surtout pas la Brakha qui suit la consommation des aliments; à haute voix et mot à mot.

Ces quatre points sont d'une importance majeure et leur impact est déterminant.

Si vous ne remarquez pas d'amélioration, recommencez la procédure une seconde fois.

Contactez-moi, par la suite.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN