Aujourd'hui à Paris
06:34 : Mise des Téfilines
07:38 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:29 : Coucher du soleil
18:16 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 6 Novembre 2020 à 17:03
Sortie du Chabbath à 18:11
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Prier pour se marier : en général ou avec "tel homme" ?

Rédigé le Jeudi 14 Août 2014
La question de Sarah O.

Bonjour Rav,

Je viens d'acheter récemment le livre "Lois et récits de Roch Hachana & Yom kippour" des éditions Torah-Box, et je voudrais vous poser une question.

A la page 74 du livre, il est écrit : "On ne priera pas pour quelque chose en particulier".

Dans ce passage, il est expliqué que lorsqu'on demande notre Mazal à Hachem, il ne faut pas dire "je veux tel homme", même si on a "l'impression" qu'il nous convient parfaitement, car peut-être qu'Hachem ne nous a pas destiné à nous marier avec celui-ci.

Je comprends tout à fait ce passage, cependant j'ai écouté un cours dans lequel j'ai entendu que quand un homme prie Hachem avec beaucoup de ferveur pour lui demander de se marier avec telle jeune fille (de peur que quelqu'un d'autre prie plus que lui et ne l'obtienne avant lui), Hachem faisait en sorte de lui donner son Mazal.

Comment dois-je alors comprendre ce passage du livre ?

D'un côté, Hachem sait ce qui est bon pour nous, même si on désire plus que tout au monde la chose que l'on convoitise, et d'un autre, dans le cours on me dit que si un homme prie avec tout son cœur, il obtiendra la "chose" qu'il désire...

Hachem décide de tout quoi qu'il arrive, c'est ça que je ne comprends pas.

Une deuxième petite question : dans ce livre il est énoncé en référence un livre et je voudrais savoir où me le procurer, il s'agit du livre "Les portes du repentir" de Rabbénou Yona de Géronde.

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22705 réponses

Bonjour,

La réponse à votre question peut s'étaler sur des centaines de pages. Mais suffisons-nous de ce qui va suivre.

Alors que dans certains cas, il est indispensable d'être très précis dans la formulation de sa prière, dans d'autres cas, il faut éviter d'être trop précis afin de ne pas avoir l'air de donner des conseils au maitre du Monde.

Il est évident que lorsque nous désirons être épargnés de tel ou tel danger, il faut être le plus précis possible afin d'être pleinement conscient de notre requête [non pas pour en INFORMER le Créateur]. C'est, d'ailleurs, la raison pour laquelle le nom d'un malade doit être suivi du prénom de sa maman, etc.

En ce qui concerne le choix d'un futur conjoint : il est inutile de se focaliser sur une personne bien précise. Il suffit que les prières soient générales et bien ciblées en évitant de trop préciser. Hachem ne connait-il pas mieux que nous la vraie nature de chacun ?

Si une personne ressent tout de même le besoin de "venir en aide au Maitre du monde", on ne lui en voudra pas, bien au contraire, sa prière pourrait être exaucée, et ce pour différentes raisons.

A titre d'exemple : il est permis de fiancer une fille le jour du 9 Av [bien entendu, sans consommer quoi que ce soit et sans musique] de crainte qu'un garçon se soit mit à prier pour "l'obtenir" [même si elle ne lui était pas réservée].

Dans certains cas, une prière du fond du cœur peut briser les barrières les plus épaisses et bouleverser un plan divin.

A présent votre première question est résolue.

En ce qui concerne le livre intitulé "Les portes du repentir" : c'est un livre d'une importance majeure. Il a été écrit en Hébreu il y a plus de 7 siècles et traduit en Français [dernièrement]. Il est surement disponible dans les différentes librairies juives sur Paris et en région parisienne.

A ce sujet, voir Talmud Mo'èd Katan 18b et Yébamot 43b, Tossefot "Chaané".

Qu'Hachem vous protège et que toutes vos bonnes prières soient rapidement exaucées.

Mékorot / Sources : Baalei Tossfot, Cha'aré Techouva.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN