c Question au Rav : Problème dans l'éducation de l'enfant de mon mari !

Problème dans l'éducation de l'enfant de mon mari !

Rédigé le Lundi 20 Avril 2015
La question de Anna A.

Bonjour,

Mon mari et moi sommes mariés depuis 1 mois et nous nous connaissons depuis un an.

Il est super, pas de souci, et très affectueux.

Il a eu un premier mariage où il a eu une fille.

J’essaie d’élever sa fille quand elle est là, elle est très capricieuse mais très gentille, mais lui ne comprend pas et ne veut pas lui donner de règles, et me crie devant elle.

Merci de votre aide.

La réponse de Arié HADDAD
Arié HADDAD
598 réponses

Bonjour Anna,

Je vous souhaite un grand Mazal Tov pour votre mariage récent !

Les remariages sont des entreprises humaines délicates, très complexes, et dont il faut fixer les objectifs et les règles de la manière la plus précise possible. Si ce travail n'a pas été fait avant le mariage, on peut toujours le faire après et l'affiner, mais il est vrai que mieux vaut ne pas tarder.

Vous écrivez vouloir éduquer la fille de votre mari, mais est-ce votre rôle ? S'il est clair qu'il faut des règles pour vivre dans une maison et qu'un enfant en a toujours besoin, dans le cas de l'enfant d'un conjoint, cela est différent. Peut-être faut-il vous contenter de fixer (avec votre mari) les limites qui feront que la vie en commun soit acceptable lorsqu'elle se trouve chez vous, sans chercher à éduquer cet enfant qui n'est pas le vôtre ?

Puisque vous décrivez votre mari comme quelqu'un de très affectueux, vous pourrez sans doute lui faire part, au cours des moments que vous sentez propices à cela, de ce qui vous gêne vraiment, mais sans insinuer qu'il éduque mal sa fille. Il me semble que vous ne pourrez avoir un rôle éducatif actif que si votre mari vous le demande. Ensuite, si vous avez le bonheur d'avoir des enfants en commun, il sera possible d'instaurer des règles de bon fonctionnement du foyer qui seront applicables à tous les enfants.

Dans tous les cas, la délicatesse est de mise et il ne faut pas perdre de vue que cet enfant a connu une séparation, ce qui l'a sans doute rendue plus sensible, et peut-être ce qui la rend capricieuse. Si vous gagnez sa confiance totale, vous pourrez sans doute mieux lui faire accepter vos principes.

En vous souhaitant beaucoup de réussite, Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Arié HADDAD