Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Sans pilule, j'ai peur d'être Nidda le soir de mon mariage !

Rédigé le Lundi 9 Janvier 2017
La question de Anonyme

Bonsoir Rav,

Je suis Kalla.

Je n'ai jamais pris la pilule et je ne veux pas prendre la pilule après le mariage. Je ne veux pas la prendre non plus avant le mariage, car cela va modifier les dates de cycles, et donc les dates de l'ovulation, et je ne veux pas changer la nature des choses.

Du coup, j'ai peur d'avoir une 'Houppat Nidda.

Quelles peuvent en être les conséquences ? Quelle est la conduite à tenir ?

Concernant la date du mariage, je l'ai fixé par rapport à mes dates de règles, mais elles sont très irrégulières.

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23201 réponses

Bonjour,

Selon la Halakha, il est conseillé - permis - indispensable, et d'après certains décisionnaires, obligatoire, de ne pas être Nidda le soir du mariage.

Pour éviter de très nombreuses complications, vous devez absorber des cachets qui vous assureront de ne pas être Nidda le jour de votre 'Houppa.

C'est ainsi qu'agissent de très nombreuses jeunes filles à travers le monde.

Vous n'avez strictement rien à craindre.

Si vous avez peur d'avoir une « 'Houppat Nidda », il faut vous conformer aux conseils de votre Madrikha et du Rav avec lequel elle est en contact.

Vous écrivez :

« Je ne veux pas la prendre non plus avant le mariage, car cela va modifier les dates de cycles ».

D’autre part, vous écrivez :

« Concernant la date du mariage, je l'ai fixé par rapport à mes dates de règles, mais elles sont très irrégulières ».

Vous voyez bien que vous souffrez d’une irrégularité, même sans absorber de pilules.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN