En quoi le début de parachat Matot rappelle-t-il la force de la parole ? Comment comprendre que la parole est véritablement créatrice ? En quoi l'interdiction de faire un faux témoignage et celle de maudire prouvent-elles l'effet de la parole ? Pourquoi est-il, par conséquent, si grave de les transgresser ? Réponse à ces questions à travers des propos du Maharal et du Séfer Ha'hinoukh.