Au début de la paracha de Ki Tavo, la Torah nous parle de la mitsva d'amener les bikourim au Beth Hamikdash. En quoi consistait cette mitsva ? Quel était son but ? En quoi est-il si fondamental d'être makir tova (reconnaissant pour le bien que l'on reçoit) ? En quoi le comportement de Adam Harisone et de Par'o d'une part, et celui de Moché Rabbénou et de Yossef Hatsadik d'autre part permettent-ils de répondre à cette question ? En quoi Haman, à travers son terrible décret d'extermination, a-t-il fait preuve d'ingratitude ? En quoi la mitsva de bikourim nous aide-t-elle à être reconnaissant ?