Au début de parachat Ki Tétsé, la Torah nous parle d'une situation très étonnante, dans laquelle un soldat juif a le droit (sous certaines conditions) de se marier avec une captive non-juive. À ce propos, Rachi explique que la Torah lui permet cela pour ne pas qu'il prenne cette femme de manière interdite; mais que s'il l'épouse, il en viendra à la haïr, et à avoir d'elle un fils rebelle. Qu'est-ce que cela signifie ? N'y a-t-il pas d'autre moyen de calmer le yétser hara de ce soldat, que celui de lui permettre d'épouser cette femme ? Et pourquoi dire qu'il la haïra et aura avec elle un enfant rebel ? Réponse à travers un commentaire de Rav Bergman.