Maïmonide écrit que le juif doit porter des habits indiquant clairement qu’il est juif. Il n’y a aucune importance intrinsèque à la sorte d’habit, ce qui est important, c’est que ce soit un signe de reconnaissance que le porteur de l’habit est juif. (chap. 11 des lois d’idolâtrie alinéa 1)

Ce pourrait être des pompons rouges ou des jeans troués. En ce moment, la "mode" est au costume foncé avec chapeau noir. Elle peut changer, et elle changera certainement.
 

Pourquoi des habits foncés ?

Il est marqué dans le Bet Yossef que le juif doit s’habiller avec des habits humbles, de couleur plutôt sombre. Les habits éclatants étant moins un signe de pudeur et d’humilité. D’autres disent que c’est en signe d’exil. (responsa Mahari Koulon)

Le chapeau est un signe d’honneur

Tous les rabbanimtalmidé ‘hakhamim ou personnes ayant un certain statut portaient le chapeau à l'époque.
Cela est mentionné dans le Tamud (traité Kidouchin chapitre 1). C’est donc le cas pour tous ceux qui s’identifient au monde juif pratiquant orthodoxe.

Par exemple, il est écrit dans la Kabbala du Ari Zal qu’il est impératif de mettre un chapeau pour réciter le Birkat hamazone, et aussi dans la prière car nous nous trouvons devant le Roi des rois, et il convient d’être habillé devant Lui avec honneur.