c Question au Rav : Mon mari veut un enfant, moi non !

Mon mari veut un enfant, moi non !

Rédigé le Mardi 8 Décembre 2015
La question de Anonyme

Bonjour,

Je me suis mariée il y a un mois.

Mon mari veut avoir un enfant, et moi je ne me sens pas prête, je veux attendre un peu.

Surtout qu'il monte sa société et que financièrement c'est dur car je suis pratiquement toute seul à tout payer, je ne peux pas m'arrêter de travailler et je n'ai pas envie d'accueillir un enfant dans cette situation.

On s'est disputé, et il me fait des sous-entendus de divorce en pensant que je ne veux pas d'enfant du tout. Il ne me comprend pas.

C'est moi qui me fais du soucis pour tout, lui ne pense pas à tout ça.

Que dois-je faire ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27714 réponses

Bonjour,

Les arguments que vous avancez ne sont pas suffisants pour obtenir une permission de repousser à plus tard la naissance d'un enfant.

Le Créateur vous ayant nourri ainsi que votre mari jusqu'à ce jour est Celui qui subviendra à vos besoins lorsque vous aurez un ou plusieurs enfants.

La Brakha dont vous aurez besoin arrivera avec la naissance de chaque enfant.

Nos Sages enseignent au nom de Rabbi Its'hak : "Lorsqu'un enfant mâle vient au monde, son repas l'accompagne". Voir Talmud Nidda 31b.

L'expérience a prouvé qu'il en est de même si c'est une fille.

Si vous désirez avoir un garçon, suivez les instructions suivantes :

1. Le lit doit être placé dans la direction nord-sud [ou sud-nord]. Voir Talmud Brakhot 5b et Séfer Haéchkol, Hilkhot Tsniout, page 35b. Si ce n'est pas possible, ce n'est pas grave.

2. Il faut respecter les lois concernant la Mitsva d'avoir des rapports. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 240.

3. Il faut penser aux besoins de sa femme et pas uniquement à satisfaire ses besoins [dans tous les domaines]. Voir Talmud Baba Batra 10b.

4. Respecter scrupuleusement les lois de la pureté familiale. Voir Midrach Rabba Tazria, chapitre 14, passage 7 et Séfer Haéchkol, Hilkhot Tsniout, page 35b. Dans Brakhot 31b, il est rapporté que 'Hanna, la maman de Chmouel Hanavi, a prié pour être exaucée et avoir un garçon, grâce au mérite du respect des lois de la pureté familiale.

5. Il est interdit de forcer sa femme à accomplir la Mitsva. Talmud Erouvin 100b.

6. La femme a des besoins particuliers. Il faut s'efforcer de les satisfaire [dans la limite du permis], surtout lorsqu'il s'agit de la Mitsva. Voir Talmud Brakhot 60a, Chabbath 118b, Erouvin 100b, Baba Batra 10b, Nidda 31a-31b et 70b et 71a.

7. La Téfila est indispensable. Voir Talmud Nidda 70b-71a.

8. Voir Talmud Nidda fin de la page 31a et début de la page 31b.

9. Enseigner la Torah à ceux qui en ont besoin. Rav 'Haïm Kaniewski dans Zara 'Haya Vékayama, page 57 [Rav 'Haïm Mordékhaï Krohn]. Participer à la diffusion de la Torah. Payez les frais de scolarité d'un enfant dans le besoin, étudiant dans un Talmud Torah. Zara 'Haya Vékayama [Rav 'Haïm Mordékhaï Krohn], page 58.

10. Donner [abondamment] de la Tsédaka [dans la mesure du possible]. Voir Talmud Baba Batra 10b.

11. Respecter les lois de l'allumage des bougies du Chabbath. Dans Brakhot 31b, il est rapporté que 'Hanna, la maman de Chmouel Hanavi, a prié pour être exaucée et avoir un garçon, grâce au mérite du respect des lois de l'allumage des bougies du Chabbath [elles sont assez nombreuses].

12. Participer à l'édition de livres de Torah. Zara 'Haya Vékayama [Rav 'Haïm Mordékhaï Krohn], pages 58-59.

13. Acheter des Mézouzot de très bonne qualité. Etudier les lois de la Mézouza afin d'être certain d'accomplir correctement la Mitsva [où les placer, à quel endroit de la porte, aux portes de quelle pièce, etc.]. Les vérifier tous les 3-4 ans. Les placer dans de beaux étuis. Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 285, Halakha 1, Talmud Chabbath 32b et Zara 'Haya Vékayama [Rav 'Haïm Mordékhaï Krohn], pages 35 et 59.

14. Etudier toutes les lois de la Havdala récitée à la sortie du Chabbath et des fêtes afin de les accomplir scrupuleusement. Zara 'Haya Vékayama [Rav 'Haïm Mordékhaï Krohn], pages 59-60.

15. Etudier toutes les lois du Chabbath afin de les accomplir scrupuleusement.

16. S'efforcer d'inviter des personnes dans le besoin. Zara 'Haya Vékayama [Rav 'Haïm Mordékhaï Krohn], page 33.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN