Aujourd'hui à Paris
07:11 : Mise des Téfilines
08:19 : Lever du soleil
12:39 : Heure de milieu du jour
16:57 : Coucher du soleil
17:48 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Téchouva sur des relations avec un homme marié

Rédigé le Lundi 7 Mars 2016
La question de Anonyme

Bonjour,

Je souhaiterais avoir une réponse à propos de quelque chose d'assez personnel qui me travaille énormément.

Je voudrais savoir comment me faire pardonner vis-à-vis d'Hachem pour avoir eu des relations avec un homme marié ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23130 réponses

Bonjour,

S'il s'agit d'une femme mariée

Étant donné qu'il s'agit d'une faute très grave, passible de mort au temps du Beth Hamikdach, voici la procédure de Techouva afin d'être épargnée de "toute" accusation devant le tribunal céleste.

S'il s'agit d'une femme mariée, il faudrait me contacter de nouveau afin d'élucider un autre volet de la question, non traité ici [est-il permis de rester mariée avec son mari ?].

Selon nos maîtres, ce qui suit n'est pas suffisant pour obtenir un pardon complet, mais, de nos jours, il est possible d'adopter une attitude permissive si le fauteur est vraiment sérieux et déterminé.

1. Il faudrait jeûner pendant un certain nombre de jour. Essayez d'en faire neuf durant l'hiver ou trois durant chaque hiver pendant trois ans.

Le jeûne commence le matin au lever du jour et se termine à la sortie des étoiles [heure de la sortie du Chabbath].

Si cela ne vous est pas possible faites-en un par an, et, à la place des autres jeûnes, donnez 50 euros à la Tsédaka pour chaque jeûne. De préférence, à des institutions s'occupant de Talmidé 'Hakhamim qui étudient la Torah. De nos jours, chaque Avrekh qui étudie au Kolel est à même de recevoir la somme en question.

Pour que le jeûne ait un impact important, il faut l'accepter sur soi à la fin de la prière de Min'ha précédant le jour de jeûne.

Exemple : si vous désirez jeûner le mercredi en journée, il faut réciter une phrase à la fin de la prière de Min'ha du mardi après-midi; avant de dire "Yihyou Lératson Imré Fi Véhégyone Libi...".

La phrase se trouve dans le Siddour Pata'h Eliyahou, page 358 ou dans la rubrique Ta'anit Ya'hid - Jeûne volontaire.

2. Dès à présent, étudier toutes les lois du Chabbath afin de les appliquer à la lettre.

3. Etudier toutes les lois de la pureté familiale et les appliquer à la lettre.

4. Etudier les lois concernant les Brakhot à réciter avant la consommation des aliments.

5. Etudier les lois de la Tsniout de l'habillement et les appliquer à la lettre.

6. Etudier les lois concernant le Birkat Hamazone.

7. Etudier les lois concernant l'alimentation Cachère et les appliquer à la lettre.

8. Tous les jours : lire les Téhilim 1, 27, 130 et 145 avec leur traduction.

9. Tous les jours : dans le passage "Chéma' Kolénou" de la 'Amida, demander à Hachem d'effacer cette faute car vous regrettez amèrement d'avoir été à l'origine d'une telle faute.

10. Prendre des mesures sérieuses pour qu'une telle faute ne se reproduise plus.

Voir Michné Halakhot, volume 9, question 298.

Dans le Séfer 'Hassidim, passage 167 et dans Divré 'Haïm, Even Haézer, volume 2, question 21, sont mentionnées d'autres façons de faire, mais un peu plus difficile à supporter.

S'il ne s'agit pas d'une femme mariée

Agir de la même manière, mais en ce qui concerne le paragraphe 3, attendre le mariage.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

N.B.

Je suis à votre disposition pour toute question supplémentaire.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN