Aujourd'hui à Paris
07:15 : Mise des Téfilines
08:24 : Lever du soleil
12:40 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Utiliser la "pilule du lendemain", permis ?

Rédigé le Mardi 15 Septembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Dans le cas où une femme a eu l'autorisation par son Rav après un accouchement très difficile de prendre une contraception pendant deux ans, si le rendez-vous pour la pose du stérilet tombe après son Mikvé, peut-elle, selon la Halakha, utiliser la "pilule du lendemain" ou est-ce considéré comme un avortement ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23206 réponses

Bonjour,

L'utilisation de la pilule du lendemain fait l'objet d'une grande discussion.

Donc, pour l'instant, vous allez agir comme suit : vous utiliserez des ovules contraceptives - Pharmatex, par exemple - et dans la mesure du possible [avec l'accord de votre mari], vous utiliserez également un test d'ovulation permettant de savoir si l'ovulation a eu lieu - Tout ceci, pour éviter une conception.

Voir 'Atérèt Chlomo [Rav Its'hak Zilberstein], volume 10, année 5765, pages 155-157, Assia, volume 77-78, pages 11-12, Tahara Hérayone Véléda, page 199, Halakha 9, Acher 'Hanan, volume 7, Even Haézer, réponse 63, Encyclopédia Hilkhatit Refouit, volume 4, pages 742-743.

Dans votre question, n'est pas mentionné la raison ayant poussé le Rav à permettre la contraception durant deux ans. S'il s'agit d'un "danger" [à déterminer], il est possible d'adopter une attitude plus permissive.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN