Nos Sages nous enseignent, dans le traité Rosh Hashana, que l'Éternel demande à l'homme de réciter ce jour-là des versets relatifs à la royauté, au souvenir et au chofar « Imerou lefanay malkhouyot, zikhronot vé shofarot » « Récitez devant moi des versets relatifs à la royauté, au souvenir, et au shofar ». Ces versets constituent effectivement l’ossature de la ‘Amida que nous récitons lors de la prière de moussaf.

Tout se passe comme si, le jour du jugement, il était impossible que l’homme se tienne debout devant D.ieu pour réciter une prière à la structure « classique ». Hachem nous a donc donné une Tefila différente, une sorte de sésame, qui permet d’adresser des prières à l’Eternel et de susciter sa miséricorde.

La première thématique évoquée est donc celle de la « royauté de D.Ieu », « les malkhouyot ». A travers ces versets, nous sommes invités à nous rappeler que l’Eternel est notre Roi, qu’Il est le Roi des rois, et que nous sommes Ses serviteurs. 

Nous devons inscrire profondément dans notre cœur et notre âme le principe de la royauté de D.ieu, et ressentir la nécessité d'accomplir Sa volonté, le désir de le Servir. L'objectif de cette journée est véritablement de consacrer Dieu comme notre roi, de nous assujettir fidèlement à Sa volonté.

Au-delà, l’objectif de cette journée est de prier pour que la royauté de l’Eternel soit reconnue de tous les hommes, comme nous le disons « Règne sur tout le monde entier dans Ta gloire et élève–Toi sur toute la terre dans Ta bonté ».

Rav Israël Salanter (cité par R. S. Baroukh, Les fêtes de Tichri) fait observer qu’il ne suffit pas que les hommes reconnaissent la royauté de D.ieu sur le monde, mais ils doivent également reconnaitre cette royauté sur eux-mêmes, sur le cours de leur vie. « Faites de moi un Roi sur vos personnes ! »