Aujourd'hui à Paris
07:11 : Mise des Téfilines
08:19 : Lever du soleil
12:39 : Heure de milieu du jour
16:57 : Coucher du soleil
17:48 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Catholique pratiquante, je me sens proche du judaïsme

Rédigé le Lundi 25 Juillet 2016
La question de Elisabeth S.

Bonjour,

Je suis catholique, pratiquante, élevée dans une famille où la foi et l'amour du prochain avaient une grande importance.

Depuis très jeune, je me suis intéressée à la religion juive et posée beaucoup de questions à ce sujet, je m'en sens proche, nous avons des racines communes.

J'ai de nombreux amis juifs, je suis conviée à la synagogue lors de certaines fêtes, c'est pour moi une grande joie. Je participe à des rencontres Judéo-Chrétienne qui sont riches d'échanges et d'amitié.J'ai eu le bonheur d'aller en Israël deux fois, et là j'ai ressenti encore plus vivement mon attachement et ma proximité.

Je pense sincèrement que si j'étais née dans un foyer sans appartenance religieuse, j'aurais choisi le judaïsme, j'y ai même pensé quelques fois, pourtant je suis très attachée au catholicisme et aux évangiles, mais je me retrouve bien dans vos traditions.

Pensez-vous que c'est incompatible ?

Merci pour votre réponse.

Chalom.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5580 réponses

Chalom Ouvrakha,

Je suis très touché de constater votre proximité avec le judaïsme. Il doit certainement s'agir de la réalisation des prophéties rapportées dans nos livres (Tséfania 3-9 et autres).

Il y a, à ma connaissance, un grand problème de compatibilité entre le judaïsme et les autres religions comme le catholicisme, car, selon la tradition juive, le non-juif aussi doit croire en D.ieu d'une croyance parfaite, c'est-à-dire que rien ni personne ne soit associé à ce D.ieu (voir commentaires sur le Choul'han Aroukh Yoré Déa 156, 'Hatam Sofer, et Noda Biyehouda 158 et autres).

Or, et c'est là un des problèmes majeurs d'incompatibilité, les autres religions parlent d'incarnation du divin dans un être humain, ce qui est impensable pour le judaïsme, et même considéré comme idolâtrie.

D'ailleurs, le Rav 'Hidda dans son livre Ma'agal Tov nous raconte qu'il a rencontré un non-juif à Paris qui se nommait monsieur Fabre, et qu'il lui demanda pour commencer son service sacré de dire "Chéma' Israël" une fois le soir et une fois le matin, pour exprimer sa foi parfaite dans l'unicité de D.ieu sans aucune association.

Vous aussi, commencez par cette première étape, et exprimez votre foi (que vous avez déjà) dans un D.ieu Seul et Unique.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA