Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:25 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:43 : Coucher du soleil
19:29 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Mon mari ne sait pas que je lui donne de l'argent

Rédigé le Mardi 8 Décembre 2015
La question de Anonyme

Bonjour,

Je gagne en moyenne 600 euros par mois en donnant des cours particuliers, et je donne environ 150 euros à ma sœur pour qu'elle puisse payer ses frais de scolarité.

Je me sens un peu coupable de ne pas dire la vérité à mon mari sur la somme exacte que je donne à ma sœur chaque mois, mais je ne voudrais pas qu'il pense que mon père ne remplit pas convenablement ses obligations en ne payant pas l'école de ma sœur. C'est juste qu'en ce moment il a beaucoup de frais et que ses revenus ne sont pas aussi importants qu'auparavant, et que payer 400 euros par mois c'est beaucoup pour lui. Alors avec mon frère on partage les frais.

Je sais aussi (en tout cas c'est comme ça que je le sens) que si Hachem m'a permis de donner des cours particuliers, c'est pour ma sœur, pour que je puisse l'aider à continuer ses études.

Que me conseillez-vous de dire à mon mari ?

Merci et merci surtout pour votre travail !

La réponse de Rav Avraham TAIEB
Rav Avraham TAIEB
5104 réponses

Chalom Ouvrakha,

D'après la loi stricte, ce qu'une femme gagne appartient à son mari (Kitsour Choul'han Aroukh, Yalkout Yossef 874, 16); il sera donc nécessaire de se concerter avec ce dernier pour toute dépense, ou au moins avoir un accord général de sa part implicite, et si possible explicite.

Cependant, et dans votre cas précis, si votre mari est d'accord sur le principe que vous fassiez ce que bon vous semble de l'argent que vous gagnez et que le problème est uniquement que votre mari risquerait de mal juger vos parents, il n'y aura pas de problème.

En ce qui concerne le conseil que vous avez demandé, ceci est très aléatoire et dépend du genre de rapport que vous avez avec votre mari et des rapports qu'il entretient avec vos parents.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham TAIEB