Dans la Paracha de Kora'h, nous voyons un homme qui avait de nombreuses raisons de se réjouir, et qui pourtant -par sa propre faute- va tout perdre : Kora'h. Qu'est ce qui est venu à l'esprit de celui-ci pour entraîner une querelle aussi grave que celle qu'il a provoquée ? Que dit le Midrash à ce sujet ? Comment comprendre l'étonnant passouk de Yécha'ya qui parle de celui qui tire le péché avec de fines cordes ? En quoi ce verset se rapporte-t-il à Kora'h ? En quoi la faute de ce dernier nous montre-t-elle l'importance de travailler sur nos traits de caractère, en particulier lorsqu'il s'agit de jalousie et de recherche du kavod ? Le yéser hara' est-il toujours contrôlable ? Que dit Rav Israël Salanter à ce propos ?